Vous êtes:

X

Custom Search 1

10 bonnes raisons de sauter le pas et de partir étudier en France :

lun, 10/12/2015 - 00:00 -- Jean Louis Bihry
Vendredi, Octobre 24, 2014 - 12:00
orientation

10 bonnes raisons de sauter le pas et de partir étudier en France :

Généralités

La qualité des formations françaises est reconnue dans le monde entier et dans les domaines les plus variés (sciences de l’ingénieur, management, sciences politiques, arts, sciences humaines, etc.).L’Etat veille scrupuleusement à la qualité des enseignements dispensés et aux diplômes nationaux. De plus, le coût des études est peu élevé car l’Etat prend en charge une part importante des frais de scolarité (au Liban, elle repose essentiellement sur l’effort des ménages, la dépense publique représente 17% du total pour le secteur de l’enseignement supérieur) .et de la vie universitaire de l’étudiant, quel que soit son pays d’origine. Les établissements d’enseignement sont nombreux et harmonieusement répartis sur l’ensemble du territoire. Ces universités, Grandes Ecoles et établissements spécialisés proposent des milliers de formations de tous niveaux et qui couvrent l’ensemble des domaines du savoir. Le français tient par ailleurs une place très importante dans le monde (180 millions de francophones sont répartis sur les 5 continents) et  le français est langue officielle et langue de travail dans la quasi-totalité des organisations de l’ONU et notamment dans les organisations à caractère juridique qui siègent à La Haye (TPI, CIJ, Cour d’arbitrage...) Enfin, la France est un partenaire économique de premier plan pour le Liban.

Au quotidien, les infrastructures, notamment en matière de transport ou de santé, sont à la pointe de la modernité. Les établissements d’enseignement supérieur sont généralement intégrés au cœur des villes, à proximité de la riche vie culturelle et sociale : musées, librairies, cinémas, théâtres ou cafés ne sont jamais très loin. Enfin, le statut d’étudiant rend particulièrement abordable les activités culturelles, sportives ou touristiques et les transports.

Points par points

  • 1-La France est 3ème pays d’accueil au monde pour les étudiants internationaux : avec 260.000 étudiants étrangers, la France se situe derrière les Etats-Unis et la Grande-Bretagne. Chaque année, des étudiants Libanais se rendent en France pour poursuivre leurs études, et ils sont de plus en plus nombreux !
  • 2-Un enseignement de qualité : dans ses universités et ses « grandes écoles », la France offre des programmes dont la qualité est reconnue internationalement. Elle compte par exemple 22 universités citées dans le célèbre classement de Shanghai (le Canada en compte 23). 4 des 10 meilleures « business schools » européennes sont françaises, selon le classement du Financial Times dont HEC (n°1) et l’INSEAD (n°3).
  • 3-Un pays de recherche et d’innovation : oubliez les clichés ! La France est à la pointe de la recherche scientifique, dans les domaines les plus avancés. Elle compte par exemple 46 prix Nobel (hors prix Nobel de la paix) et 11 Médailles Fields (prix récompensant les meilleurs mathématiciens). Cette année par exemple elle vient de décrocher le Nobel d’économie avec Jean Tirole. Actuellement, la France investit massivement dans la recherche et l’enseignement supérieur au travers des « investissements d’avenir » d’un montant total de 22 milliards d’euros (29.8 CAD$ milliards).
  • 4-De multiples possibilités d’études : de nombreux choix s’offrent à ceux qui souhaitent partir étudier en France : programmes d’échanges, programmes d’été, obtention d’un diplôme français reconnu à l’échelle européenne et mondiale, programme conjoints Franco-Libanais, master, spécialisation,  les possibilités ne manquent pas pour une expérience de quelques mois… ou de plusieurs années.
  • Le Liban, pays d’ouverture est habitué à l’’influence des modèles étrangers sur son enseignement. Dans le supérieur au Liban les établissements  universitaire délivrent leurs propres diplômes, inspirés du système LMD,(licence en trois ans, master, doctorat), ou du système anglo-saxon (bachelor, master, PhD). L’étudiant Libanais trouvera tout cela en France et ne sera pas dépaysé, ni en déphasage avec ses camarades qui sont restés étudier au Liban.
  • 5-Une destination pour les anglophones et les francophones : la France offre bien sûr la possibilité de suivre un programme d’enseignement supérieur de grande qualité en français ainsi que de multiples possibilités pour ceux qui souhaitent prendre des cours de français et améliorer leur niveau dans cette langue. Mais les universités françaises proposent également en nombre croissant de programmes offerts en anglais. Une opportunité unique, pour les étudiants Libanais, très souvent trilingues, de suivre un programme dans la langue anglaise tout en étant immergé dans un pays francophone.
  • 6-Tous boursiers ! Dans la majorité des universités et grandes écoles publiques, les frais de scolarité sont très peu élevés, car le coût réel des études (en moyen 10.000 € par an et par étudiant) est pris en charge par les pouvoirs publics : c’est ce que l’on appelle la « bourse cachée ». En outre, les étudiants internationaux payent le même montant que les étudiants français ! Les frais d’inscription ne dépassent donc pas, la plupart du temps, quelques centaines d’euros. Les  frais  de scolarité dans les établissements publics d'enseignement supérieur pour l'année 2014-2015 sont de 184 euros pour la licence, 256 euros pour le master.
 
  • 7-Une ouverture sur l’Europe : en étant situé au cœur de l’Europe, un séjour d’études en France vous offre la possibilité de découvrir tout le continent. Les universités françaises ont adopté un système de diplômes et de crédits commun à 47 pays européens. Certains programmes d’études, comme les masters et les doctorats « Erasmus Mundus » sont même offerts conjointement par plusieurs universités européennes : le cursus se déroule dans plusieurs pays d’Europe et permet d’obtenir un diplôme délivré par un consortium d’universités européennes.
  • 8-Un enseignement tourné vers le monde de l’entreprise : Les stages en entreprises deviennent un passage obligatoire dans beaucoup de filières, à l’université comme dans les grandes écoles. Ces stages sont très formateurs pour les étudiants étrangers qui en bénéficient, et très appréciés en retour par les futurs employeurs. Une collaboration réussie peut parfois déboucher sur un recrutement.
  • 9-Une qualité de vie exceptionnelle : laissez-vous charmer par le mode de vie « à la française » !…en flânant dans les rues de Paris ou de Toulouse, à la terrasse d’un café ou autour d’un bon repas. La France n’est pas la première destination touristique au monde par hasard !
  • 10-Une possibilité de découvrir une culture, un patrimoine, une histoire et des paysages d’une extraordinaire diversité : partir étudier en France, c’est aussi l’occasion de voyager, de partir à la découverte de ce pays et de sa diversité : des sommets enneigés des Alpes aux plages de la Côte d’Azur, du Musée du Louvre aux Châteaux de la Loire… les possibilités de découvertes sont infinies .Et cela à 4h de vol de Beyrouth, avec trois vols  quotidiens.
  • Vous voilà convaincu ? Non pas encore ! Alors un dernier point. Si les logements étudiants délivrés par le CROUS en Ile de France sont difficile à obtenir en licence L1 ,L2 et L3 pour le moins, il est bien plus raisonnable d’envisager la « citée U » sur les villes de province avec la même qualité d’enseignement pour la même reconnaissance  de diplôme(ah l’état centralisateur-régulateur en France !). Et entre les logements étudiants du CROUS, les logements en internat, les logements conventionnés (qu’ils soient chez l’habitant ou appartenant à des organismes privés) qui donnent droit à des aides de l’état (les APL), les foyers, associatifs ou confessionnels, vous ne pouvez pas ne pas trouver votre bonheur.

        BIHRY Jean Louis

           PRIO